Maintenir et développer les PME

Initiatives

Objectif qualitatif

Pour l’industrie alimentaire, il est essentiel de maintenir un maillage suffisant de PME et de créer un environnement permettant leur développement. De nouvelles entreprises doivent être régulièrement créées. Les PME existantes doivent avoir l’opportunité de se développer.

Ambitions pour le secteur

Création nette de nouvelles entreprises fortes et saines.

Contribution et plan d'action de FEVIA

Tenir compte des besoins des PME dans toutes les décisions

En :

  • Assurant la présence des PME dans les organes décisionnels de FEVIA
  • Organisant des rencontres spécifiques avec les PME au minimum une fois par an
  • Organisant deux fois par an un comité PME où seules des entreprises ayant moins de 100 travailleurs peuvent siéger

Contribution aux « Sustainable Development Goals »

Indicateurs

Répartition des entreprises de l’industrie alimentaire en fonction de leur taille

Rep empl FR

En 2015, seules 66 entreprises alimentaires belges employaient plus de 250 travailleurs. Plus de 93 % des entreprises alimentaires belges sont emploient moins de 50 travailleurs.

Depuis 2000, le nombre de petites entreprises (moins de 50 travailleurs) dans le secteur alimentaire diminuent très régulièrement. Cette diminution est essentiellement due à la diminution des petites boulangeries. Le nombre d’employeurs dans ce secteur est passé de 4.217 en 2000 à 2.645 en 2016. Dans d’autres sous-secteurs par contre comme la chocolaterie, la brasserie, les sauces, …, le nombre d’entreprises augmente.

Part des PME dans le chiffre d’affaires, les investissements et l’emploi dans le secteur

Impotance Small Enterp FR

Par rapport au chiffre d’affaires, une PME alimentaire emploie plus de personnes qu’une grande entreprise.