Développer les compétences des travailleurs

Initiatives

Objectif qualitatif

Il est essentiel de poursuivre l’amélioration des compétences de tous les travailleurs de l’industrie alimentaire. Via Alimento, l’industrie alimentaire a pour objectif de procurer un avantage aux travailleurs actuels et futurs de l’industrie alimentaire sur le marché du travail de demain en leur permettant d’acquérir et de développer les bonnes compétences par le biais de formations, de conseils et d’autres initiatives.

Cela signifie:

  • L’augmentation des compétences des demandeurs d’emploi et des jeunes pour leur permettre de trouver du travail au sein du secteur et contribuer ainsi à sa croissance.
  • La mise sur pied d’une formation à vie pour :
    • Anticiper les besoins des travailleurs
    • Que les travailleurs puissent effectuer leur travail de manière plus efficace
    • Que les travailleurs conservent leur emploi plus longtemps
    • Que les travailleurs ne perdent pas leur valeur sur le marché de l’emploi
    • Q’uil y ait des travailleurs plus qualifiés pour une industrie alimentaire plus performante

Ambitions pour le secteur

Atteindre 3 jours de formation par an en moyenne par équivalent temps plein pour évoluer ensuite à 5 jours de formation en moyenne.

Contribution et plan d'action de FEVIA

- Orienter les services et l’organisation de l’IFP/Alimento en bonne entente et concertation avec les organisations syndicales

En :

- Participant activement au Conseil d’administration de l’IFP/Alimento

Contribution aux « Sustainable Development Goals »

Indicateurs

Evolution des coûts de formation (in)formelle

Formation Cost FR

Depuis 2008, tant les formations formelles qu’informelles dans les entreprises sont enregistrées. Sur base des données récoltées via les bilans sociaux, l’industrie alimentaire montre un taux de 1,62 % de la masse salariale consacré à la formation. C’est plus élevé que la moyenne de l’industrie qui s’élève à 1,42 %. L’industrie alimentaire se rapproche de l’objectif interprofessionnel de 1,9 %, d’autant plus que le bilan social n’est pas obligatoire dans toutes les entreprises. La réalité dépasse donc probablement 1,62 %.

Travailleurs ayant suivi une formation en fonction de l’âge

Formation vs age FR

En 2016, un travailleur sur 5 a suivi une formation de l’IFP/Alimento. C’est le double que douze ans plus tôt. En 2004, seul un travailleur sur dix bénéficiait d’une formation de l’IFP/Alimento. Ce sont les travailleurs entre 30 et 44 ans qui se forment le plus.

Travailleurs ayant suivi une formation en fonction du diplôme

Formation vs scolarisation FR

L’augmentation des formations se marque aussi pour tous les niveaux de qualification. Cette augmentation est plus importante pour les travailleurs issus de l’enseignement primaire.