Le mot du président

Le mot du président

Cher lecteur,

L’industrie alimentaire belge ne s’en cache pas : nous souhaitons continuer notre croissance, mais de manière responsable. Elle doit cadrer dans une stratégie de développement durable globale bien pensée et cohérente.

Avec ce troisième rapport de développement durable, Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire, démontre que le développement durable dans l’industrie alimentaire n’est pas un vain mot. En 2014, nous avons identifié, en dialogue avec les membres et les parties prenantes, 19 défis. En 2017, nous avons défini pour à chacun de ces défis, une ambition, un idéal réaliste à atteindre pour le secteur.

Pour atteindre cet idéal, ce sont les entreprises du secteur, chacune individuellement, qui devront prendre des initiatives. Chacune le fera à sa manière, suivant ses capacités financières et humaines et en fonction de sa propre réalité. Dans ce troisième rapport de développement durable, ces initiatives sont et seront mises en lumière.

N’oublions pas que le secteur alimentaire belge est composé à plus de 95 % de PME de moins de 50 travailleurs. De nombreuses initiatives sectorielles permettent à ces entreprises d’avoir un cadre et d’être soutenue dans leurs démarches. Fevia a également développé des outils permettant aux PME du secteur d’intégrer le développement durable dans leur stratégie d’entreprise. Nous allons continuer à jouer ce rôle de facilitateur.

C’est ainsi que pour l’industrie alimentaire belge, le développement durable devient réalité !

Bonne lecture

Guido Vanherpe                                                                                Jean Eylenbosch
Président Comité Développement durable de Fevia                    Président Fevia