Le modèle belge d’autocontrôle

Ce modèle est issu d’une collaboration des acteurs de la chaine alimentaire dont Fevia. Toute entreprise alimentaire est tenue de mettre en place un système d’autocontrôle. Celui-ci doit lui permettre de gérer la sécurité alimentaire des produits mis sur le marché. Les flux connexes qui sont destinés à l’alimentation du bétail ou aux amendements des sols sont donc également concernés.

Pour aider à la mise en place de ces systèmes, la plupart des sous-secteurs de l’industrie alimentaire ont rédigé un guide d’autocontrôle. Des formations à l’autocontrôle et à la sécurité alimentaire ont été développées et proposées par l’IFP/Alimento.